• Boycottons Coca Cola



    Cette multinationale ferait n'importe quoi pour vendre sa boisson voire assassiner les opposants se trouvant sur son chemin...

    Rencontre avec Marco Antonio Sosa, jeune de 26 ans, colombien, vivant à Bogota, relate les actes barbares qu'ont pu engendrer cette firme : en instaurant la peur au sein de l'entreprise, en instituant des paramilitaires aux alentours des champs de coca, en éliminant les syndicalistes du SINALTRAINAL(SIndicato Nacional de TRAbajadores de la INdustria de ALimentos.

    D'après ce jeune militant, l'Etat est complice : un des ses camarades (de Estudios libertarios), âgé de 16 ans, a été torturé puis abattu lors d'une manifestation.


    Coca-Cola est l'une des boissons la plus vendue dans le monde.
    Crée en 1880 lorsqu'un colonel de l'armée des Etats-Unis, détecte que le vin de coca est tonique à base de feuilles de coca.

    En mai 1886, la pharmacie Jacobs d'Atlanta vent le premier verre de Coca-Cola, boisson préparée de feuilles de coca, de noix de cola, de caféine, de quelques essences et de plusieurs huiles.
    De nos jours, Coca-Cola utilise des feuilles de coca  (plus de 500 tonnes) provenant du Pérou et de Bolivie.

    Grâce à la publicité, jeux pour les enfants (surtout en Amérique latine)...Coca-Cola conquit le monde et prolifère ses ventes et ses profits.
    L'impitoyable et inhumaine propagation de Coca-Cola se situe en particulier en Colombie (et au Guatemala).

    En Colombie, on trouve environ 20 usines de mise en bouteille, dont  17 appartenant à Panamco* Colombie les autres, situées à Florencia, Leticia...appartenant à des particuliers.

    SINALTRAINAL est le syndicat du secteur de l'alimentation fondé en 1982 comme l'union de différentes organisations syndicales
    SINALTRAINAL regroupe, entre autres, les travailleurs des transnationales Nestlé, Coca-Cola et Corn Products Corporations.

    C'est le 22 juillet 1986, que tout commence :
    Un des travailleurs de l'entreprise Nestle et dirigeant de SINALTRAINAL est assassiné en Bugalagrande (Valle).

    La terreur est la principale arme utilisée par les transnationales associée à l'État colombien dans le but d'intimider et détruire le syndicat.

    Depuis, SINALTRAINAL a vu son nombre de syndiqués chuter : 14 dirigeants ont été assassinés, dont 7 travailleurs de Coca-Cola.

    D'autres furent déplacés, détenus injustement, ou certains disparus.

    La stratégie de Coca-Cola (ou autres), est d'accroître ses bénéfices.

    Au cours des dernières années, Coca-Cola, Nestlé...ont licencié plus de 20.000 travailleurs en les remplaçant par une main-d'œuvre temporaire. De plus, ils évitent de les rémunérer.

    Le plus affreux, c'est la volonté de la transnationale à éliminer le syndicat, à travers les assassinats, les menaces, et la peur.

    L'État colombien, complice des transnationales, épargne toutes enquêtes, jugements ou sanctions des responsables.


    * Panamco, dossier intéressant :  http://www.rennes.iep.fr/IMG/pdf/Bertrand.pdf

    A voir :

    1)
    http://www.killercoke.org/
    2) http://www.arlac.be/URGENTES/SYNDICALISTES1.htm
    3) http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=REY20060410&articleId=2233


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :