• Fantazio au Centre Musical Fleury



    Hebergeur d'images

    Barbès, au Centre Musical Fleury.

    Le concert débute par un court - métrage drôle, ou l'on découvre le groupe. Le Dj commence puis est rejoint par les autres musiciens. Fantazio, avec sa contrebasse, démarre avec « Seven Days », poursuit avec « Mother Monkey », « La Musique Populaire », « Punks of London »...
    Avec ses 5 camarades musiciens (saxophone, hélicon, drums, bruitiste, gratte) il nous livre 18 ritournelles, explorant la chansonnette enfantine, le jazz déchanté, le punk-psyché au rap. Une voix soit rauque, crieuse, soit douce et aiguë, cette dernière se pose sur des textes puissants, étonnants. En anglais, français, il déclame en gémissant, hurlant, mangeant son micro, et parfois commence à se lébran !  Il est tout simplement décapant !
    Fantazio cherche dans la musique, le petit « truc » original, rénovant le plus banal des sons. Accompagné d'ingénieux musiciens qui cultivent eux aussi l'art du bricolage.

    Le public s'agite, l'ambiance est chaleureuse, ça bouge !
    Une femme, vêtue d'une robe noire et légère, monte (sans doute sous l'effet de l'eau !!!)  se balance, danse sur « Need No » puis commence à se dévêtir devant Fantazio. Lui, sourit puis se replonge dans son monde atypique.
    Depuis 2005, un album de sortie « The sweet little mother fucking show », Fantazio endiable les squats, salles de concerts, bars.
    Deux heures et demie de représentation, une soirée éléphantesque :  leur musique, leur humaniste, leur chaleur nous emportent.

    A la fin, les rythmes, les paroles vibrent en nous !

    A voir absolument : http://s185888855.onlinehome.fr/index.html

    Hebergeur d'images

    Hebergeur d'images

    Hebergeur d'images

    Hebergeur d'images

    Son : "El Doctor"

    Clichés : Au Centre Musical Fleury

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :