• L'aurore lyonnaise..

     
    Le froid glacial se ressent

    On plonge ses mains dans ses moufles


    Les volets des maisons sont fermés


    Les rues sont désertes


    Rien ne se meut, à part les feuilles des arbres.


    La lumière de la boulangerie envahit l'obscurité


    On s'y introduit, l'odeur du pain frais embaume le commerce


    La buée s'étale sur les vitres.


    La boulangère souriante, dispose la baguette, le pain de campagne, les croissants chauds..


    Un pain au chocolat suffit pour remplir ce ventre creux remplit de vin de noix.


    Un sourire surgit sur les lèvres après avoir entendu  « bonne journée » alors que les yeux ne se sont pas clos de la nuit.

    7h, l'heure de se plonger dans ses draps fripés et de s'enlacer pour se réchauffer...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :