• Les baisers naissent et s'étiolent...

     

    Elle (il) colla sa bouche fraîche à la mienne.
    Je fus dans un état d'intolérable joie.
    Quand sa langue lécha la mienne, ce fut si beau que j'aurais voulu ne plus vivre.

    - Georges Bataille -


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :