• Les derniers jours...Kréyol Factory.

    La grande Halle de la Vilette nous embarque dans les mondes kréyol.
    Afrique, Asie, Amérique, Europe.
    Des continents qui brassent pour construire cette identité riche et diverse.
    Ils sont originaires de St Domingue, d'Haïti, des Antilles, la Vilette rassemble les oeuvres d'artistes créoles.

    Cette exposition didactique nous rappelle Aimé Césaire (Martinique), Stuart Hall (sociologue Jamaïquain), Patrick Chamoiseau (Martinique), Daniel Maximin (Guadeloupe), Françoise Vergès (La Réunion)...
    Chaque salle est destinée à une découverte.
    "La fabrique Kréyol" est une rencontre: civilisations, religions, façons de voir et de vivre, les langues appris puis transformés.
    C'est aussi un événement de libertés, d'oppression, de révoltes.
    De la Martinique, Jamaique, Guadeloupe à la Réunion, Porto Rico, Les Chagos....
    La grande Halle nous transporte pour nous faire découvrir ces univers merveilleux.

    "Les enfants qui naîtront de mariages entre esclaves seront esclaves et appartiendront aux maîtres des femmes esclaves, et non à ceux de leur mari si le mari et la femme ont des maîtres différents".
    (Le Code Noir)

    Hebergeur d'images

    "La thèse officielle : "Vous êtes français". Donc si nous sommes français, donnez- nous le salaire des Français, donnez - nous des allocations familiales, ... Comment résistez à cette logique? Jamais la loi n'a été plus populaire: en devenant français à part entière, nous bénéficierons des allocations familiales, des congés payés... En déposant cette loi, j'avais pour but d'obtenir ces mesures, et chose curieuse, il y eut des réticences, dans le gouvernement et même parmi les Blancs! Nous voulions être Européens. Ils ont résisté tant qu'ils ont pu, puis à contrecoeur, morceau par morceau, ils ont dû lacher du lest. Mais nous avons mis près de dis ans avant d'obtenir des réalisations concrètes."

    (Aimé Césaire -"Nègre, je suis, nègre je resterai")




    Hebergeur d'images
    "Nanak Napoin
    Esipa riskab bouz in zour
    Nanak nana
    Nanak napoin"

    Certains possèdent d'autres ne possèdent rien Mais cela peut changer un jour...

    Peintures, sculptures, oeuvres d'art plastique, photographies, et documentaires audiovisuels forment un corpus dense.

    Ce rendez - vous foisonnant parisien montre les erreurs du colonialisme et ses blessures perpétrées.  
    Patrick Chamoiseau évoque « En moins de trois siècles, toutes les races, toutes les religions, toutes les visions du monde sont venues se fracasser dans les plantations esclavagistes. »

    Allez - y (A ne pas manquer!): http://www.kreyolfactory.com/expositions/index.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :