• Shopping !


    "Traqués au Shopping" - Marc Endeweld
    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>
    Quand vous faites vos courses, vous avez peur des vendeurs ou des vigiles?

    Vous n'avez pourtant encore rien vu. En découvrant les nouvelles trouvailles technologiques, vous allez être morts de trouille : en effet, plusieurs sociétés d'informatique proposent désormais aux supermarchés des solutions clés en main pour surveiller de très près, et même influencer le comportement de leurs clients.
    Comment? En truffant les magasins de caméras (classique), de capteurs infrarouges (plus surprenant), et même de micros! Surréaliste, n'est ce pas?
    Et pourtant, l'utopie du marché "pur et parfait" est en marche...Et après, il y en aura encore pour nous faire croire qu'une galerie commerciale est un "espace public" où il est nécessaire de faire régner l'ordre pour le bien de tous...

    Au fond, qu'est ce qu'un marché si ce n'est de l'information? Et pour obtenir le marché le plus "pur", une seule solution, rassembler le plus d'infos, accéder à la transparence, comme sur Google ou les sites de commerce en ligne. Aujourd'hui, pour les capitalistes de la séduction, il ne s'agit plus simplement de créer du "temps de cerveau humain disponible", mais carrément d'enter dans nos têtes, en analysant le moindre de nos faits et gestes en magasin. En somme, nous pauvres consommateurs, nous serons bientôt traqués en temps réel quand on choisira notre boite de préservatifs ou notre dentifrices.
    Pour s'en persuader, il suffit de lire la véritable novlangue du marketing comportemental, mélange habituel de doux euphémismes et de jargon techno.
    D'abord, on appelle ça la "gestion de la relation client", fondée sur la "connaissance des clients". En anglais, le CRM : "Customers Relationship Managment". Si l'on en croit le site RelationClient.net, "Retek et Brickstream proposent la 1ere solution CRM dédiée aux entreprises de la distribution, offrant une visibilité totale sur l'expérience client dans les magasins traditionnels", Rien que ça...

    <o:p> </o:p>Le très sérieux hebdomadaire The Economist nous explique à quelle sauce nous allons être mangés dans les prochaines années lorsqu'on osera encore pousser un caddie dans un supermarché. Les Britanniques ont découvert le "one in front", proposé dans les 700 magasins de la chaîne de  Tesco, qui vise à ouvrir des caisses supplémentaires quand il y a plus d'un client en file d'attente. Pour les "hôtesses de caisse", on n'ose imaginer l'enfer que cela représente: l'adaptation au plus près des besoins du client, lequel est forcément "pressé"...
    <o:p> </o:p>Créé par la société Irisys, ce système appelé "Samrtiane" fonctionne à partir de 2 éléments: d'abord des capteurs qui comptabilisent les entrants et les sortants, et d'autres capteurs infrarouges qui calculent la vitesse de progression des "shopping units" (la petite mamie, la famille nombreuse..)
    L'analyse de la trajectoire et du comportement permet de prédire le nombre de caisses à ouvrir jusqu'à une heure à l'avance!

    Aux USA, d'autres projets du même type se développent comme PRISM (pour"Pioneering Research for an In-Store Metric"), une expérimentation lancée dans 160 magasins par consortium de fabricants et distributeurs aussi divers que Coca-Cola, Procter&Gamble et Wal-Mart. Best Buy, distributeur spécialisé dans le high-tech, est allé un pas plus loin en utilisant le BehaviorlQ, et son système de caméras analysant le comportement des "shoppers" pour segmenter sa clientèle en 5 groupes. Encore plus fort, VideoMining extrait des films de surveillance des données "essentielles" pour le marketing d'aujourd'hui : au-delà du comportement, le logiciel peut déterminer le sexe, la tranche d'âge et le groupe ethnique des consommateurs avec une précision de l'ordre de 80%.
    Et maintenant, le summum : Recordant équipe les vendeurs d'enregistreurs numériques à porter autour du coup. Les données sont analysées ensuite à partir de "mots clés" et informent sur le comportement du consommateur..et la performance du vendeur.
    Recordant souligne que, dans l'un des magasins équipés, les ventes ont progressés de 300%.
    Pour justifie de tels outils, la société explique qu'aujourd'hui les consommateurs ont l'habitude d'être enregistrés quand ils appellent des centres d'appels.
    Autre argument invoqué, encore plus vicieux : cela permettrait de protéger les vendeurs en cas d'éventuelles disputes avec les clients!
    Mais, surtout,  face à internet, pour les magasins traditionnels, c'est ça ou la mort" 
    <o:p> 
    </o:p>(Extrait Regards - février 2008)
    http://www.regards.fr/

    Son : "Fatal Shopping" par les Foetus Party
    http://foetusparty.free.fr/

    Hebergeur d'images

    Hebergeur d'images

    "Fatal Shopping" par les Foetus Party

    Aujourd'hui c'est la fête en ville, on va faire du lèche-vitrines.
    On les lèche tell'ment fort, qu'elles se brisent en mille morceaux.
    Depuis l' temps que je m' fais chier dans mon quartier en zone fliquée,
    Enfin je peux tout m'offrir ! Enfin je peux tout détruire !

    EMEUTE ! PILLAGE ! CARNAGE !
    Ca vous étonne ?... Pas moi

    Le pays où la vie est moins chère, moi je l'ai découvert.
    Des supers promos de choc, liquidation totale des stocks !
    Depuis l' temsp que je bavais, d'vant les affiches d'publicité,
    Enfin j'peux tout consommer ! Enfin j'peux tout consumer !

    EMEUTE ! PILLAGE ! CARNAGE !
    Ca vous étonne ?... Pas moi...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :