• Tu es la marionnette de l'Héroïne.



    Hebergeur d'images

    Une fois de plus, tu as replongé
    Les promesses se sont envolées.
    Face à cette bien-aimée,
    Qui te fait tournoyer,
    Tu n'as pas résister.

    Cette dévastatrice,
    Efface tes peines.
    Arrogante, dévoratrice,
    Elle consomme ton corps et tes veines.
    Tout n'est que factice.

    Quand elle est proche de toi,
    Tu la reçois,
    Elle si douce et pernicieuse à la fois.
    Elle te conquit comme une proie,
    En s'inondant sans foi.

    Tu la pèses, la dorlotes pour mieux la shooter.
    Tu l'étales avec adresse
    Pour la sniffer, avec délicatesse.
    Le nez poudré, tes yeux sont éclatés,
    Tes cauchemars se sont envolés et tes rêves sont brisés.
    Elle est si féroce, qu'elle te tire de ton sommeil tant aimé
    Pour te ramener à la réalité.

    Ayant de fortes nausées,
    Tu gerbes, frissonnes, tu as décidé d'arrêter.
    Tu n'arrives plus à bander ni à baiser.
    Tu veux entendre une vraie femme jouir,
    Pour t'épanouir.
    Puis, cette ange maléfique est revenue pour te démolir.

    J
    e sais que tu es bien,
    Tu es subtile,
    habile,
    agile,
    Mais si fragile !

    Son : "Paris Pas cher" par les Vieilles Salopes.
    http://www.lesvieillessalopes.com/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :